NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





BAYLE (Pierre)

Dictionnaire historique et critique. Quatrième édition, revue, corrigée et augmentée de la vie de l'auteur, par Mr. Des Maizeaux.

Amsterdam, P. Brunel, R. & J. Wetstein & G. Smith, Leide, Samuel Luchtmans, 1730.

4 volumes in-folio, 6 ff., CXVI-719, 915, 831, 804 pp., 4 vignettes de titre, 1 grande vignette dessinée et gravée par Picart, 1 grand portrait gravé de l'auteur hors-texte. Pages de titre imprimées en rouge et noir, texte sur deux colonnes. Reliure plein veau époque, dos à nerfs orné, pièces de titre et de tomaison rouges.

Brunet I-712. Edition plus commode que les précédentes, parce qu'on y mis dans leur ordre alphabétique dans le corps du dictionnaire les articles omis, les articles communiqués et les remarques critiques qui, dans la précédente édition se trouvent à la fin du 4e volume. Un autre avantage de cette édition est de contenir une vie très étendue de Bayle par Des Maizeaux. La première édition date de1697 en 2 volumes in-folio. Le Dictionnaire historique et critique de Pierre Bayle a marqué son époque en raison du travail titanesque de Pierre Bayle pour corriger les erreurs historiques contenues dans les précédents dictionnaires d'envergure qui furent publiés au XVIIe siècle. L'objectif de Pierre Bayle est donc de corriger et de commenter les propos tenus par d'autres auteurs, mais aussi d'y apporter un appareil critique conséquent. Ce travail historiographique – qui concerne principalement les religions et la philosophie – aboutira à la première édition du Dictionnaire en 1697, sous forme de deux volumes. Pierre Bayle continuera ensuite à corriger ses propres erreurs, jusqu'à la cinquième édition du Dictionnaire en 1734, (celle-ci) considérée comme l'édition définitive (les éditions suivantes sont soit des copies, soit ne comportent pas la mise en page originelle). Le travail historiographique de Pierre Bayle prend la forme d'une mise en page complexe, où se déploie l'érudition et le travail de critique de Bayle. Le texte principal est souvent composé d'une ou deux lignes en haut de la page, prenant toute la largeur de la page. En dessous de ce texte principal, en deux colonnes, se trouvent ce que Bayle appelle des "Remarques", qui sont en réalité le cœur même du Dictionnaire, là où il y a le plus à lire. A gauche et à droite de chaque page se trouve deux petites colonnes marginales où se trouvent toutes les références bibliographiques de Bayle. Chaque page a donc quatre espaces graphiques différents : 1) Le texte principal, 2) Les remarques, 3) En marge et en haut, les notes du texte principal, 4) En marge et en bas, les notes des Remarques. Ce système tabulaire, lointain héritage des mises en page des Bibles glosées, fait partie intégrante du projet critique de Pierre Bayle… mais aucune réédition (totale ou partielle) de cet ouvrage n'existe depuis 1802 avec cette mise en page tabulaire. Pierre Bayle (1647-1708) était un philosophe et historien des religions. Auteur en 1682 des célèbres Pensées diverses sur la comète, Pierre Bayle est également connu pour les Nouvelles de la République des Lettres, un périodique de critique littéraire qui paru entre 1684 et 1687 et qui mettait en relation les divers intellectuels européens. Mais son chef-d'œuvre historiographique reste néanmoins le Dictionnaire historique et critique. (Les Belles Lettres). (quelques mouillures claires dans les marges sans gravité, reliures frottées, coins émoussés, manque les coiffes, départs de fentes sur quelques mors avec manques de peau).



800 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME