NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





[HECART (Gabriel Antoine Jospeh)]

Imbecilliana, ou les loisirs d'un chauffeur à l'usage des oisifs. Par M. F. Simon, inspecteur-général des chauffages de l'Armée des côtes de l'océan.Seconde édition, revue, corrigée et augmentée.

Valenciennes, et se trouve chez les marchands de nouveautés, An XII de la République, (1803-1804).

In-12, 4 ff., 218-(2) pp. Reliure bradel demi percaline brune, dos orné de filets, pièce de titre, couverture rose muette époque conservée, non rogné.

Simoniana ou Imbecilliana,..., l'ouvrage se présente sous deux titres différents.1er ou 2e édition..., qu'importe le titre ou l'édition, il s'agit du même ouvrage de Gabriel Hécart dont le titre fut changé en cour d'impression pour répondre aux innombrables caprices de l'auteur fantaisiste. Fausse mention de seconde édition. La 1ère édition avait paru sous le titre "Simoniana, ou les Loisirs d'un chauffeur, à l'usage des oisifs", mais pour la 2e édition l'auteur demande à l'imprimeur de le changer : p. 179 "changez... le titre de Simoniana en Imbecilliana...". Dans un premier temps l'imprimeur dans un avis placé en tête se targue d'un tirage de 1000 exemplaires, dans un "Avis de cette seconde édition" il est ensuite précisé que le tirage est de 108 exemplaires. L'imprimeur, sans doute Prignet de Valenciennes, à simplement recomposer en cour de tirage un nouveau titre avec une mention de seconde édition. La légende rapporte que l'imprimeur Prignet maudissait Hécart lors de l'impression de ses ouvrages pour ses caprices, ses indécisions et ses lubies soudaines, et exigeait de lui des changements incessants. Le catalogue de la vente des livres de M. Le Priest de 1837 précise un tirage limité à 75 exemplaires, celui de la vente des ouvrages de Barbier (1828) et de Lerouge (1833) donnent un tirage à 100 exemplaires. Aude Ana 101, attribue par erreur cette mystification à Robbé de Beauveset. Gabriel Antoine Hécart (1755-1838), natif de Valenciennes, homme de lettres, naturaliste, philologue, historien, érudit, antiquaire, poète et fou littéraire (voir Blavier 120). Employé de bureau dans l'administration municipale de Valenciennes, Hécart écrit sur tout : la faune et la flore régionales, rédige des mémoires pour la Société d'agriculture locale, des études sur les aspects curieux de Valenciennes (chansons, théâtre, le goût des habitants, catalogue des coquilles,...), des Anas, entretient un important réseau de correspondance notamment A.-A. Barbier, Dinaux,..., esprit original il s'intéresse à tout, écrit sur tout, véritable touche à tout. Il publie un nombre incalculable d'ouvrages et de brochures souvent loufoques ou extravagants mais toujours érudits. Toutes ces publications publiées à petit nombre sont forts rares et recherchées. Dans son étude Fabienne Giard dénombre plus de 70 titres loin devant les forts longues notices de Quérard et Louandre et Bourquelot. Le grand ouvrage de Hécart restera son Dictionnaire rouchi-français publié en 1826.



200 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME