NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





MERLIN DE DOUAI (Philippe-Antoine)

Dossier concernant Merlin de Douai et la Cour d'Appel de Douai, 1 pièce imprimée, 3 pièces manuscrites, 1 portrait lithographié.

Paris, Douai,, 1795-1811.

Philippe-Antoine Merlin de Douai (1754-1838), député et conventionnel (Nord), membre du Comité de Salut Public, ministre, membre du Directoire, jurisconsulte, Conseiller d'Etat, Procureur général impérial à la Cour de Cassation,... -MERLIN. Procès-verbal d'installation de la Cour Impériale de Douai. L'an mil huit cen onze, le vingt-deux avril, à onze heures du matin... Douai, imprimerie de la Vve Wagrez, 1811. 20 pp. In-4. -Lettre Autographe Signée De Merlin de Douai, Douai le 20 Prairial an 3 de la République (8 Juin 1795) adressée à son parent [Louis de Warenghien] : Vous recevrez, mon cher parent, par le courrier qui vous remettra ce billet, un arrêté qui vous sera transmis par le dept et qui vous appelle à Douai. Il est extrêmement important que vous vous y rendiez de suite, il n'y a pas une minute à perdre. Vous pourrez sous 10 ou 15 jours, prendre un congé pour aller passer à Bruxelles le temps qui vous sera nécessaire pour terminer vos affaires. Mille amitiés. In-8. -Lettre Signée de Merlin de Douai, en-tête de la Cour de Cassation, le 7 Juillet 1806, adressée à M. Lagarde, Greffier de la Cour d'Appel de Douai, au sujet de la remise de papiers de M. André Vautelet... 2 feuillets pliés in-8. -Lettre Autographe Signée de Louis de WARENGHIEN, Douai le 16 Frimaire an 7ème de la République (6 Décembre 1798), adressée à son parent, MERLIN de Douai, membre du Directoire exécutif à Paris. 5 pages in-4. Très longue lettre dans laquelle Louis de Warenghien expose les difficultés et souffrances personnelles qui le pousse à demander à Merlin "de bien vouloir faire accepter ma démission pr le ministre de la guerre..." Louis Joseph de Warenghien (1741-1824), natif de Douai, fut avocat au Parlement de Flandres puis Conseiller au Parlement sous l'Ancien régime. A partir de 1794 il fut nommé par la Convention, Agent National Administrateur Supérieur de la Belgique conquise, avec les pouvoir les plus étendus. Procureur général près la Cour de Douai puis premier président de la même cour, charge qu'il conservera sous la Restauration, membre du Conseil général du Nord, député, chevalier de la Légion d'honneur, chevalier de l'Empire en 1810 puis baron en 1813. -1 portrait de Merlin de Douai lithographié.



150 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME