NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





MIGNOT (Marie-Louise, Mme DENIS, dit...)

Longue et belle Lettre Signée de Marie-Louise Mignot du Vivier, dite Mme DENIS, nièce de Voltaire, à monsieur le comte (?) au sujet de la circulation d'un mansucrit attribué à Voltaire.

Paris,, le 20 Avril 1783.

3 pages in-8 pliés.

Intéressante lettre signée de la nièce de Voltaire, Maire-Louise Mignot (1712-1790), dite Mme Denis, puis Mignot du Vivier après son second mariage, fut successivement nièce mineure sous tutelle, gouvernante, amante, gestionnaire des affaires, amoureuse et légataire universelle de Voltaire, le tout entrecoupé de brouilles et de disputes. Dans cette lettre à "Monsieur le Comte" Marie-Louise Mignot dénonce la circulation et la publicité autour d'un manuscrit attribué à Voltaire (1694-1778), offensant envers le roi de Prusse. Manuscrit dont elle n'a jamais eu connaissance "me force de réclamer votre justice et vos bontés pour en arrêter le cours..., indigné contre l'auteur d'une pareille impudence, je le citerais au tribunal de votre justice si je le connaissais, et je réclamerais toute la rigueur des loix contre lui. Je n'ai que des soupçons sur le Sieur Vaguières (secrétaire de Voltaire) qui n'est pas à sa première infidélité de cette espèce...". Marie-Louise Mignot met ensuite en cause le libraire Panckoucke "qu'il m'a avoué avoir acheté ce manuscrit fort cher" et refuse d'en révélé la provenance...



200 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME