NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





BERTHIER DE GRANDRY (Alexandre, colonel)

Ensemble de 4 pièces concernant la carrière militaire du colonel Alexandre Berthier de Grandy (1745-1832).

Paris, 1801-1823.

-Bureau des Pensions. Sa Majesté vous a accordé par décret du 3 Fructidor an 13 (21 Août 1805) une solde de retraite de 3000 francs. Pièce imprimée avec mentions manuscrites, signée. In-folio plié. -Bureau des Pensions. Etat des militaires admis à la solde de retraite... le 10 Thermidor an 13 (29 Juillet 1805). Tableau imprimé avec mentions manuscrites : Berthier Alexandre, Colonel directeur d'artillerie à Brescia, 3000 fr de solde de retraite. Cet officier a déclaré résider à Châtel-Censoir. In-folio, plié. -Tableau manuscrit : Service successifs de M. Alexandre Berthier de Grandry né à Châtel-Censoir dept de l'Yonnne le 20 Août 1745. Tableau à multiples colonnes, récapitulatif de la carrière militaire de l'interéssé, élève artilleur en 1764 à Chef-de-Brigade, Colonel en 1805 à Turin. Tableau signé par le sous-intendant militaire d'Auxerre le 1er Juillet 1823. -Lettre à en-tête de la République Française, le Ministre de la Guerre, adressée le 13 Frumaire an 9 (4 Décembre 1800) à Alexandre Berthier, chef de Bataillon. Nomination au grade de Chef de Brigade commandant le 7e régiment d'artillerie.... Lettre signée au tampon du général Berthier, ministre de la guerre. In-4 plié. Plus de 48 ans de service !!! Alexandre Berthier de Grandry est admis à l’école d’artillerie de La Fère, d’où il sort avec le grade de lieutenant en 1777 pour rejoindre le régiment d’artillerie de Metz. Nommé capitaine, puis en 1782, il obtient le commandement d’une compagnie de sapeurs, puis de bombardiers en 1783, et enfin de canonniers en1786. Promu au grade de lieutenant-colonel en 1792. Il sert en 1792 et 1793, aux armées d’Italie et des Pyrénées. Fait prisonnier par les espagnols, échangé en 1795. En avril 1796, il est nommé commandant en second, avec le grade de chef de brigade, de l’artillerie de l’armée du Nord sous les ordres du général Beurnonville, puis il passe sous les ordres du général Moulin à l’armée de l’Intérieur. De mars 1798 au 20 juillet 1800, il remplit à Paris les fonctions de directeur d’artillerie. Placé à la tête d’une division de l’armée d’Italie, sous Masséna et Brune, il est nommé commandant du 7e régiment d’artillerie à pied le 28 novembre 1800. Il se fait remarquer le 25 décembre suivant à la bataille de Monzambano sur les bords du Mincio. Le 24 avril 1801, il devient directeur d’artillerie à Turin, et le 3 octobre 1802, il occupe le même poste à Brescia. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur le 11 décembre 1803, et officier de l’ordre le 14 juin 1804. Ancien maire de Châtel-Censoir, il meurt le 9 janvier 1832.

1823

250 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME