NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





FAUCONNET (Jean-Louis-Franois, GŽnŽral de division)

Lettre Autographe SignŽe ˆ un gŽnŽral du gouvernement de Louis XVIII

Dunkerque, le 27 Juillet 1815,

Feuillet in-4 (185x230 mm), 23 lignes.

"Apostille signŽe dans la marge ""Je prie M. Barbier (?) de faire un rapport particulier pour proposer de renvoyer le Gl Fauconnet ˆ Lille. D'Har... (?)"". (petite dŽchirure de 4 cm dans la marge avec brunissure)." "Lettre autographe signŽe datŽe de Dunkerque le 23 Juillet 1815 du gŽnŽral de Division J.-L.Fr. Fauconnet (Revigny-sur-Ornain, Meuse,1750 - Lille 1819). Il servit ˆ partir de 1792 aux armŽes de Belgique, de la Moselle, de Rhin-et-Moselle et du Nord... Mis ˆ l'Žcart dous le Directoire pour ses liens avec les ŽmigrŽs, il est rŽincorporŽ sous le Consulat, baron d'Empire, commandeur de la LŽgion d'honneur. EnvoyŽ ˆ Lille en 1814, comme commandant d'armes de la place, il organisa, pendant les Cent-Jours, les gardes nationales actives de Dunkerque. De Dunkerque il Žcrit cette longue lettre justificative ˆ un gŽnŽral pour rŽclamer son commandement de Lille que le roi lui avait confiŽ en 1814. Devant les ŽvŽnements il invoque sa loyautŽ, sa fidŽlitŽ, son serment ainsi que l'arrestation de Pierre Choudieu (171-1838) ˆ Dunkerque ""qui organisait le dŽsordre en mettant les officiers contre nous, et les soldats contre les bourgeois"". Le cŽlbre dŽputŽ Pierre Choudieu, ardent rŽpublicain et rŽvolutionnaire fut compromis dans le coup d'Žtat de Babeuf, libŽrŽ, il se terre en Hollande et se retire de la vie politique. Il rentre pourtant en France en 1814, et accepte, pendant les Cent-Jours, la commission de lieutenant extraordinaire de police ˆ Dunkerque (16 avril 1815). La loi du 12 janvier 1816 l'oblige une fois de plus ˆ passer la frontire."



50 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME