NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





Intéressante réunion de 8 pièces manuscrites concernant Louis de GAND-VILAIN, prince d'Isenghien, dit Louis de Gand de Mérode de Montmorency (Lille, 16 juillet 1678 - Paris, 16 juin 1767) et Guillaume-Louis-Camille, comte de GAND (Lille, 26 août 1751 - Paris, 9 juin 1818).

(Paris), 1817,

8 documents manuscrits format in-folio ou in-4.

-L.A. de Guillaume-Louis-Camille, comte de Gand (1751-1818) au roi Louis XVIII, datée du 19 août 1817, in-folio recto-verso. Supplique au roi au sujet de son traitement en tant que Pair de France. -L.A. de Guillaume-Louis-Camille, comte de Gand (1751-1818) au roi Louis XVIII, datée de septembre 1817, in-folio recto-verso. Seconde supplique au roi au sujet de son traitement en tant que Pair de France après un résumé historique de sa famille et de ses malheurs. -L.S. François Barbé-Marbois ministre de la Justice, du 21 octobre 1815, en réponse à la réclamation du comte de Gand. Le ministre lui annonce que Louis XVIII lui donnera dorénavant le titre de "Cousin" dans les lettres, conformément au brevet d'honneur accordé par Louis XIV. -2 convocations manuscrites signées au cachet "Louis" afin d'assister à l'ouverture de la cession de la Chambre des députés, 1816 et 1817. -2 pièces mansucrites ou copies datées de 1817 au sujet du comte de Gand, des vicissitudes de sa vie, de ses difficultés financières, recto-verso. -Copie manuscrite (1817) du Brevet des Honneurs accordé par Louis XIV au comte de Gand, prince d'Isenghien. On joint une biographie : BRENNE. Jules. Un lillois maréchal de France : Louis de Gand-Vilain. CRDP, 1969. In-4. 130 pp. Le comte Guillaume Louis Camille de GAND (1751-1818), natif de Lille, pair de France, entra au service comme mousquetaire du roi dans la première compagnie. Devenu l'aîné de sa maison après la mort du maréchal prince d'Isenghien, il obtint du roi, en 1775, la confirmation du brevet qui accordait au chef de son nom « les honneurs du Louvre », puis commanda quelques régiments. Emigra lors de la Révolution et alla rejoindre le corps de Condé puis passa successivement en Portugal et en Espagne. Il rentra en France avec les Bourbons (1814), qui le firent pair de France le 17 août 1815, vota à la Chambre haute pour la mort du maréchal Ney, et fut employé avec le grade de maréchal-de-camp jusqu'en 1817. Il fut alors compris dans le tableau des officiers en retraite, avec le rang de lieutenant-général honoraire. L'année d'après, il mourut d'une attaque d'apoplexie. Louis de Gand-Vilain, prince d’senghien, dit « Louis de Gand de Mérode de Montmorency » (1678-1767), natif de Lille, colonel d'un régiment d'infanterie en 1697. Nommé maréchal de camp en 1709 et désigné en même temps pour être employé en cette qualité dans l'armée de Flandre, où il continua à servir jusqu'à la paix d'Utrecht. lieutenant général des armées du Roi en 1718. Lieutenant-général des armées du roi de France en Allemagne en 1735. Gouverneur d'Arras en 1724, puis maréchal de France en 1741.



200 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME