NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





[SEGUIER (Louis-Antoine)]

Réquisitoire sur lequel est intervenu l'arrêt du Parlement du 18 août 1770, qui condamne à être brûlés différents livres ou brochures, intitulés :. 1° La contagion sacrée, ou l'histoire naturelle de la superstition [d'Holbach]. 2° Dieu et les hommes [Voltaire]. 3° Discours sur les miracles de Jésus-Christ [d'Holbach]. 4° Examen critique des Apologistes de la religion chrétienne [Féret ou Levesque de Burigny]. 5° Examen impartial des principales religions du monde [anonyme]. 6° Le Christianisme dévoilé, ou Examen des principes et des effets de la religion chrétienne [d'Holbach]. 7° Systême de la Nature ou les Loix du monde physique et du monde moral [d'Holbach]. Imprimé par ordre exprès du Roi.

Arras, chez Michel Nicolas, 1770,

Brochure in-12, 72 pp.

Broché sans couverture tel que paru. Impression arrageoise du célèbre réquisitoire de l'Avocat général du Parlement de Paris, Louis-Antoine Séguier (1726-1792), orateur talentueux. Les premiers mots sont restés célèbres dans le monde la censure : "Jusques à quand abusera-t-on de notre patience ?". Violent réquisitoire à l'encontre des sept ouvrages cités, Séguier consacre la plus grande partie de son éloquence contre le Système de la Nature. Les philosphes des Lumières ne forme qu'une "Secte impie et audacieuse... ayant décoré sa fausse sagesse du nom de Philosophie - Non il ne nous est plus permis de garder le silence sur ce déluge d'écrits que l'irreligion et le mépris des lois ont répandu depuis quelques années".



150 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME