NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





NICERON (Jean François) et Marin MERSENNE

La Perspective curieuse du Révérend P. Niceron minime, divisé en quatre livres. Avec l'Optique et la Catoptrique du R. P. Mersenne. Oeuvres très utile aux peintres, architectes, sculpteurs, graveurs et à tous autres qui se meslent du dessein.

Paris, Jean Du Puis, Vve F. Langlois, 1663-1651,

2 textes en 1 volume in-folio, Frontispice gravé, titre, 4 ff., 1 portrait gravé, 50 planches gravées dont 1 sur double page, 191-(1) pp., 7 figures géométriques gravées sur bois in texte ; titre, 5 ff., 134 pp., 27 figures géométriques gravées sur bois in texte.

Reliure plein veau époque, dos à nerfs orné.(coiffes et dernier caisson restaurés, quelques taches éparses). Troisème édition de ce remarquable traité de perspective consacré en grande partie à la représentation anamorphotique, du mathématicien Jean-François Nicéron (1613-1646), et édition originale posthume du mathématicien et astronome Marin Mersenne (1588-1648), père minime également. L'ouvrage de Nicéron fut publiée une première fois en 1638. L'illustration gravée en taille-douce comprend un frontispice par Daret, un beau portrait du père Nicéron par Michel Lasne et 50 planches hors texte, dont une double page, gravées par J. Blanchin. Le Père Jean François Niceron (1613-1646), religieux de l’ordre des Minimes, mourut à 33 ans. De son vivant il publia deux ouvrages sur la perspective et ses dépendances qui suscitèrent un grand intérêt, notamment dans les milieux cartésiens, par l’intermédiaire de son condisciple et ami, le Père Mersenne, considéré comme « le secrétaire de l’Europe savante ». Marin Mersenne (1588-1648), est l'une des figures les plus influentes de la révolution scientifique du XVIIe siècle, au sein de laquelle, sans être proprement homme de science, il a joué un rôle considérable de témoin et d'animateur. Après des études chez les Jésuites au collège de la Flèche, puis à la Sorbonne où il suit les cours de théologie, il rejoint l'ordre religieux des Minimes. Mersenne est un défenseur de l'orthodoxie catholique opposé à tout ce qui est mysticisme, alchimie ou sciences occultes, et au contraire adhère au cartésianisme et est le traducteur de Galilée. Toute sa vie, Mersenne a entretenu une très riche correspondance avec les plus grands savants de son temps : Fermat, Pascal, Gassendi, Descartes, Torricelli, Desargues,... Le nom de Mersenne est aussi attaché aux nombres premiers, Mersenne cherchait une formule donnant tous les nombres premiers. Brunet 8408, Graesse IV-667, Caillet 7971-7972.

1651

2500 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME