NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





[DUPATY (Charles-M.-J.-B. Mercier)]

Mémoire justificatif pour trois hommes condamnés à la roue. [Bradier, Simare et Lardoise]

Paris, de l'imprimerie de Philippe-Denys Pierre, 1786,

5 factums reliés en 1 volume in-8, 27, 298 (dont 4 pages dépliantes), 176, 29, 14 pp.

Reliure demi basane époque, dos lisse orné de filets, pièce de titre rouge.(coiffe inférieure usée). Premier factum suivi de 4 autres sur la même affaire : -Arrest de la Cour de Parlement qui ordonne qu'un imprimé in-4 intitulé : Mémoires justificatif pour trois hommes...., seront lacérés et brûlés en la cour du Palais, au pied du grand escalier par l'Exécuteur de la Haute-Justice, comme contenant un exposé faux des faits,..., calomnieux dans tous les reproches hasardés contre tous les tribunaux, injurieux aux magistrats... du 11 août 1786. Paris, Simon et Nyon, 1786. -Résumé du Mémoire justificatif de Bradier, Simare & Lardoise; de leurs moyens de droit, de leurs différentes requêtes et de leur réponse manuscrite au réquisitoire. S.l., 1787. -Nouveau mémoire pour les trois hommes condamnés à la roue; ou réponse au réquisitoire du 11 août 1786. -Questions relatives aux trois malheureux condamnés à la roue par le Parlement de Paris. Par M. le M.... DE C.... [marquis de CONDORCET] Londres, de l'imprimerie de la Vérité, 1787. 14 pp. Trois habitants de Chaumont, Lardoise, Simare et Bradier, accusés et convaincus d'avoir commis un vol dans une ferme et exercé des attrocités contre les époux, avaient été condamnés au suplice de la roue. Dupaty, après avoir soigneusement étudié les pièces du procès entreprit la défense de ces malheureux et prouva que c'étaient les cavaliers de la maréchaussée eux-mêmes qui s'étaient rendus coupables du crime. Par un arrêt de la cour du Parlement du 11 août 1786 le factum de Dupaty fut condamné a être lacéré et brûlé en la cour du Palais par l'exécuteur de la haute justice : vaine iniquité de plus; la lumière s'était faite dans la conscience des juges, et les trois hommes, déclarés innocents, furent élargis aussitôt. Dupaty fut soutenu dans sa lutte par Condorcet et Lally-Tollendal dont la famille avait été victime d'une erreur judiciaire de ce genre. (voir Larousse et Le Bucher bibliographique 128 et 776).



400 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME