NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





QUINCEY (Thomas de)

L'Assassinat considéré comme un des beaux-arts.Nouvelle traduction de Maurice Beerblock. Eaux-fortes de Gus BOFA.

Paris, Editions EOS, 1930.

In-4. Reliure plein chagrin noir, dos lisse, jeux de filets dorés droits et courbes ainsi que de filets et de points rouges sur les plats et en continu sur les dos, chagrin noir en encadrement à l’intérieur orné d’un filet doré, tête dorée, non rogné, couverture et dos conservés, étui doublé et bordé. (Pierrette Allard).

Edition illustrée de 24 eaux-fortes hors-texte de Gus Bofa. Tirage limité à 145 exemplaires numérotés, 1 des 110 exemplaires sur vélin de Rives contenant une suite du deuxième état avec remarques sur Rives. Édition originale de la traduction par Maurice Beerblock, et première édition illustrée de cet essai, à la fois macabre et humoristique, de l’écrivain anglais Thomas de Quincey pour qui le crime parfait possédait paradoxalement une sorte de beauté artistique. Gus Bofa, parvenu alors à la pleine maîtrise de son art, désirait franchir une étape et sentit le besoin de se mesurer avec des ouvrages voués à la postérité et proches de son tempérament, où la satire et l’humour noir se donnent libre champs. L’assassinat considéré comme un des beaux-arts reste dans ce sens l’une de ses plus remarquables réussites. Belle reliure réalisée par Pierrette Allard. Une autre signature figure sur le second contre plat, difficile à déchiffrer. (Quelques pâles rousseurs, touchant la suite).



1700 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME