NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





[MIRABEAU (Victor Riqueti, marquis de)]

Théorie de l'impot.

Sans lieu [Paris], sans nom [Chaubert et Hérissant], 1760.

2 textes reliés en 1 volume in-12, VI-426-(2) pp. ; X-(2)-204 pp. Reliure plein veau époque, dos à nerfs orné, pièce de titre.

Edition de format in-12 publiée la même année que l'originale de format in-4. C'est certainement l'un des ouvrages financiers les plus importants de son temps. Le marquis de Mirabeau (1715-1789) considérait son traité comme son chef-d'oeuvre, travail élaboré depuis sa conversion aux théories physiocratiques et composé en collaboration avec François Quesnay. L'ouvrage est divisé en 9 chapitres : de la contribution, de la rétribution, de l'impôt pécuniaire, du commerce et de l'industrie, de la régie intérieure, des revenus de la Nation, de la suppression de l'imposition excessive et de la répartition de la recette de l'impôt. Mirabeau propose une véritable révolution financières et réussi à imposer à l'opinion les théorie du courant physiocratique, il s'attaque de front aux fermiers généraux, ce qui lui attire les suffrages, mais lui vaut également la détention pendant 8 jours à Vincennes et l'exil en ses terres de Brignon pour quelques mois. L'ouvrage de Mirabeau est suivi par la réponse en forme de critique assez hostile de Charles-Etienne PESSELIER : Doutes proposés à l'auteur de la Théorie de l'impôt. 1761. Cioranescu, 45630 pour l'édition originale de format in-4. Paul Jammes, Le Bûcher bibliographique, 568. Einaudi, 3946. Stourm, 100. Quérard VI-154-155. (une infime petite trace de vers sur le dos).



750 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME