NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





Société des Droit de l'Homme. Procés du Coup de Pistolet [Louis Bergeron et Philippe-François-Hippolyte Benoist]. Publié par deux sectionnaires.

Paris, Lagarde jeune, Frédéric Preux, 1833,

In-8, 98 pp., portraits en frontispice

Cartonnage bradel plein papier souris moderne. Une tentative d'assassinat du roi Louis-Philippe. Philippe Benoist est né vers 1807 à Castellazzo en Italie, devint docteur en médecine et alla exercer à Chauny (Aisne), où il acquit l’estime générale et une nombreuse clientèle. Le 19 novembre 1832, il se rendit à Paris, pour visiter son père et un ami originaire de Chauny, Louis Bergeron, un chef de section de la Société des droits de l’Homme. Le même jour se déroulait l’ouverture des Chambres. Lors du passage du cortège de Louis-Philippe sur le pont Royal, un coup de feu fut tiré sur le roi sans l’atteindre. On arrêta rapidement Bergeron et on alla appréhender Benoist reparti à Chauny. Bergeron était accusé d’avoir tiré sur le roi, et Benoist d’être son complice. Le procès s’ouvrit en mars 1833. Fautes de preuves, les deux jeunes hommes furent acquittés. (Maitron).



50 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME