NEWSLETTER

Recevoir la newsletter par email



 

Retour à la liste





BLONDEL (Jacques-François)

De la Distribution des Maisons de Plaisance et de la décoration des édifices en général. Ouvrage enrichi de cent soixante planches en taille-douce, gravées par l'auteur.

Paris, Charles-Antoine Jombert, 1737-1738,

2 volumes in-4, Frontispice, titre, 3 ff., XVI-198 pp., 44 planches H.T. - VII-180 pp., 112 planches H.T. Texte encadré d'un double filet noir.

Reliure plein maroquin aubergine à long grain, dos à nerfs orné de filets et petits fers, double encadrement de filets sur les plats avec fleurons en écoinçon, coupes guillochées, dentelle dorée intérieure, tranches dorées. (Bayntun, binder). (infime petit travail de vers dans la marge des 15 premiers feuillets du tome 1). Exemplaire à toutes marges magnifiquement habillé par le relieur britannique George Bayntun. Edition originale dédiée à Turgot. L'ouvrage est illustré d'un frontispice allégorique de Cochin fils, gravé par Soubeyran, fleurons de Cochin et 156 planches de Blondel, vignettes et culs-de-lampe. 25 vignettes in texte dont certaines par Cochin fils, soit une aux titres et 24 bandeaux, culs-de-lampes et initiales dont plusieurs répétées. Exemplaire conforme à Cochen 156 et 157. La plupart des planches sont dépliantes ou sur double page : plans, élévations, coupes, profils, perspective intérieure, plans de jardins, dessins de parterres, fontaines, belvédères, sculptures, ornements architecturaux, décorations intérieures (cheminée, porte, etc.). Neveu de Jean-François Blondel (1683-1756), Jacques-François Blondel (1704-1774), ouvre une école d'architecture à laquelle il doit sa célébrité. Son Architecture française, publiée a Paris en 1752, et son Cours d'architecture civile, poursuivi par Patte, ont fait de lui l'un des principaux theoriciens de l'architecture au XVIIIe siecle. Il enseignait à l’école de l’Académie royale d’architecture, où il eut notamment pour élève Claude Nicolas Ledoux. A Paris, il prit part au concours pour la place Louis XV, mais il réalisa surtout des oeuvres en province: plan d'embellissement de Metz, projets divers pour Strasbourg... C'est en 1756 qu'Ivan Ier Chouvalov lui demanda des plans pour une Académie impériale des beaux-arts à Moscou. Il collabora en outre a L'Encyclopédie. L'ideal du chateau francais de style Louis XV, avec son Traité d'architecture dans le goût moderne, manuel destiné aux financiers et aux nobles, Blondel propose des programmes parmi lesquels le lecteur peut choisir selon ses moyens. L'ouvrage s'inscrit dans le courant d'alors où intimité et confort l'emportent sur le statut et sur l'etiquette. L'exemplaire comporte deux signatures, celle du relieur George Bayntun de Bath et celle de la Librairie Brentano de New-York, commanditaire de la reliure. Graesse I-441.

1738

4000 €




Contacter le libraire
pour plus d'information



SUR LE MÊME THÈME